Sa biographie

La motoneige

Inventeur de la motoneige

C'est en 1926 que l'inventeur, Joseph -Armand Bombardier, alors âgé de 19 ans, débute sa carrière d'inventeur et d'entrepreneur dans le garage que son père lui avait fait construire. Le garage original de Joseph-Armand a été complètement restauré avant d'être annexé au Musée à titre de bâtiment historique en 1969. Après ce jour, la motoneige a connu une brillante destinée.


Né à Valcourt en 1907 il était l'aîné des huit enfants de Anna Gravel et de Alfred Bombardier. Son père, fermier et ensuite marchand général, voulait qu'il devienne prêtre de sa communauté. "Valcourt" village devenu célèbre partout à travers le monde par sa compagnie, est sans aucun doute connu par la plupart des gens de l'Estrie et des environs. Cette ville s'étend sur un peu plus de 5 km2. En 1929, Valcourt n'était qu'un village et 10 ans après sa mort, elle a obtenu le statut de ville. Les valcourtois disent que leur ville est la Capitale Mondiale de la motoneige. Le festival Internationnal de la motoneige qui s'y tient depuis 1983 témoigne de la popularité de ce sport. Valcourt compte aujourd'hui environ 2300 habitants.

Revenons à Joseph Armand, il consacrait ses temps libres à des travaux de recherche pour créer des véhicules capables d'assurer le transport sur la neige. C'était son rêve. Le 7 août 1929, il épouse Yvonne Labrecque, de cette union il a eu six enfants : Germain, Yvon, Jeanine, Claire, Huguette et André. En 1937, après plusieurs années de travail et d'efforts, il réalise son rêve. Pour la première fois, il construit un véhicule qui résiste à la neige. Il lui donne le nom de B-7 car c'était un véhicule pour 7 passagers. Il obtient ensuite l'obtention d'un brevet pour un système de traction barbotin-chenille qui sera d'ailleurs employé dans la plupart des véhicules développés par la suite. De plus, cette année-là, il devient entrepreneur et il invente l'auto-neige Bombardier. Celle-ci fut incorporée en 1942.

Il a créé un nouveau sport d'hiver très plaisant mais parfois quelque peu dangeureux si l'on dépasse les limites. La motoneige, véhicule propulsé par un moteur à essence est conçu pour se déplacer rapidement sur la neige et est facile à manoeuvrer. Entre 1942 et 1945 il a contribué à la deuxième guerre mondiale en produisant des prototypes de véhicules militaires. Ensuite, il a travaillé à faire fructifier son entreprise et il a poursuivi son oeuvre d'inventeur, adaptant ses véhicules aux besoins des industries forestières, minières et pétrolières. Beaucoup de travaux consacrés à développer un petit véhicule pour une personne ont mené en 1959 à la production et à la commercialisation de la motoneige SKI-DOO.Certaines motoneiges dépassent les 125 km/h et peuvent aller jusqu'à 200 km/h! Depuis son invention, le transport hivernal s'est beaucoup amélioré. L'autoneige aide aux ferrmiers à récupérer le bétail qui s'est enfui. Elle sert aux pompiers, policiers et ambulanciers à traverser les bancs de neige. Elle facilite les jeunes sans automobile à se déplacer seuls et surtout, elle est utilisée à des fins récréatives.

La motoneige aujourd'hui c'est surtout pour de longues randonnées et le tourisme en hiver . Plus de 200 000 motoneigistes sont immatriculés au Québec, et ils ont quelque 35 000 km de sentiers à leur disposition. Une véritable toile d'araignée sur tout le Québec, un réseau inégalé qui fait l'envie de nos voisins, et qui fait rêver les Européens.

Joseph-Armand Bombardier est décédé en 1964 à l'âge de 57 ans. d'un cancer de l'estomac.

retour

Web-Lucie
Web-Lucie Musée de J.A. Bombardier