Alfred Bessette, plus connu sous le nom de frère André, naquit à Saint-Grégoire, dans la province de Québec, le 9 août 1845 et mourut à Montréal le 6 janvier 1937. A l'âge six ans, il perdit son père à la suite d'un accident; quand sa mère mourut six ans plus tard, il fut adopté par sa tante.

Sa vie d'homme de bien débuta aussitôt par une période de dur apprentissage. Tour à tour cordonnier, boulanger, forgeron etc., il exerça tous les métiers; pendant quelque temps, on le trouve sacristain auprès du curé de Farnham. À l'âge de vingt ans , il part aux États-Unis, où il passe trois années, pendant lesquelles, il est tantôt ouvrier agricole, tantôt ouvrier dans la filature.

Il revient ensuite au pays natal, où le curé Provençal l'oriente vers la carrière religieuse. En 1870, il entre au noviciat de la Congrégation de Sainte-Croix. Son noviciat terminé, il adopte le nom de frère André et devient portier au Collège Notre-Dame. Il y demeure quarante ans. Dès le début, il s'emploie à propager autour de lui le culte de Saint-Joseph.

En 1896, le collège fait l'acquisition d'un terrain sur le Mont-Royal. Le frère André y place une statuette de Saint-Joseph, devant laquelle il vient prier tous les soirs après son travail. Il est souvent accompagné de malades venus se recommander à ses prières. La nouvelle se répand bien vite que des guérisons mraculeuses sont obtenues sur la colline et les gens s'y pressent bientôt en foule.

En 1904, un modeste oratoire est édifié sur le flanc de la montagne, et en 1915 on commence les fondations d'une vaste crypte en pierre, sur laquelle a été élevée depuis l'imposante basilique, dont l'immense coupole se profile dans le ciel de la ville de Montréal. Saint-Joseph possède aujourd'hui ses sanctuaire et on ne compte plus les guérisons attribuées au frère André, bien qu'il se soit toujours défendu d'y avoir en la moindre part. "Ah! disait-il souvent, si seulement les gens comprenaient que ce n'est pas moi, mais Saint-Joseph, qui guérit!".

Les restes du frère André reposent dans la crypte de l'oratoire, où les pélerins viennent par milliers implorer son assistance et ou s'accumulent les témoignages des guérisons et des bienfaits obtenus par son intercession. De même que Bernadette reçut à Lourdes la mission de propager le culte de la Vierge Marie, de même le frère André fut choisi par la Providence pour répandre sur la terre canadienne le culte de Saint-Joseph époux de Marie.

Prière à St-Joseph

Ô saint Joseph, époux de la vierge Marie et père nourricier de Jésus, c'est à vous qu'a été confiée la protection de l'Église universelle afin que vous offriez à tous les enfants du Royaume la même attention que vous accordiez aux membres de la Sainte Famille.

Du haut du ciel où vous vivez avec Jésus et Marie, soyez le protecteur et le guide du Peuple de Dieu en marche vers sa destinée éternelle. Rassemblez des quatre coins de la terre les élus du Royaume pour qu'ils puissent vivre en un seul Corps.

Et conduisez tous les chrétiens vers l'unité dans une même foi. Demandez à votre Fils Jésus d'accorder à notre Saint-Père, à nos évêques et à l'ensemble des fidèles qui forment avec eux l'Église, la lumière et la force de toujours incarner dans leur vie ses précieux enseignements. Amen

visite virtuelle

La vie du Frère André
Frère André un homme de chez nous

retour

Web-Lucie
Web-Lucie