Belle province
La Bretagne est une région naturelle et historique de l'ouest de la France, d'où provient le nom Leduc. La Bretagne était originellement peuplée des magalitres avant l'évasion des Celtes. Parmi elles les Vénètes celtisés opposèrent une farouche résistance à la conquête romaine et César ne parvint à réduire l'Armorique qu'en 51. Aux Ve et VIe siècles, les Bretons celtes des Iles britanniques, fuyant l'invasion des Angles et des Saxons, vinrent chercher réfuge en Armorique, qui prit dès lors le nom de Bretagne. Constantin II, roi de Bretagne, était le grand-père du fameux roi-Arthur d'Angleterre.

Au VIe siècle, les ducs de Bretagne devinrent aussi les comtes de Cornouailles au sud-ouest de l'Angleterre. Au IXe siècle, les ducs d'Anjou, les voisins au sud, épousèrent les princesses de la Bretagne. Au Xe siècle, les ducs de Bretagne épousèrent les princesses de Normandie. Le nom Leduc fut retrouvé surtout en Bretagne, où la famille fut anciennement domiciliée en l'honneur de la seigneurie de Blardais, de Busnelaye, et de Rouray.

A travers les âges, la plupart des patronymes subirent des changements d'orthographe pour de différentes raisons. Un fils avait le choix de ne pas écrire son nom de la même manière que son père. Un grand nombre des changements d'orthographe était des erreurs simples faites par un scribe, un prêtre ou un recenseur lorsqu'une personne articulait son nom. Les noms subirent l'ajout des préfixes et des suffixes ou bien des suppressions à travers les siècles Il y a donc plusieurs variations du nom de famille Leduc comme Leduc comme Laduc, le Duc, Ledu, Le Duc, De ducé, Deduc, toute de la même origine.

En 1170, Conan IV, duc de Normandie, donna sa fille Constance en mariage à Geoffroi II de Plantagenet, fils du roi d'Angleterre, Henri II. Leur fils, Arthur 1er, duc reconnu de Bretagne dès sa naissance, fut tué par ordre de Jean sans Terre. Sous la pression de Philippe Auguste, la soeur d'Arthur épousa un prince capétien, Pierre 1er de Dreux.

La guerre de la Succession de Bretagne (1341-1364) se termina par la victoire de Jean de Montfort sur Charles de Blois, Le duc Jean était reconnu par Charles V comme le possesseur légitime de son duché sous condition d'en faire hommage à la couronne de France. Sous son règne, qui dura jusqu'en 1399, la Bretagne vit s'épanouir une civilisation prospère. L'union de la fille de Louis XII avec le futur François 1er asssura l'annexion définitive de la Bretagne à la France, le titre de duc de Bretagne disparut avec l'avènement de Henri II sur le trône de France en 1547.

Le nom de famille Leduc fut retrouvé en Bretagne, où la famille avait sa résidence ancestrale. A partir du XIIIe siècle la famille branchait aussi à St-Sulpice en Normandie. Des membres de la lignée normande devinrent seigneurs et dans cette région, ils furent siégés à Duquerie. Durant les trois ou quatre siècles suivants, la famille déménageait graduellement à l'est en Ile-de-France, en Hainaut et finalement en Flandre (Belgique). Dans cette dernière région la famille fut siégée à Nasnuy-St.Pierre, et des membres de cette branche devenaient chevaliers en 1735. En Flandre, ils étaient barons en 1787, juste avant la Révolution, et plusieurs membres s'alliaient par mariage avec la famille distinguée de Miche. En Ile-de-France, la famille fut siégée à Fontaine. Elle acquit aussi des propriétés en Perche, en Champagne, à Narche, et en Gascogne. Parmi les membres notables de cette famille à l'époque, il y avait les barons Leduc de Flandre.

Au commencement du XVIe siècle, la culture française devint un modèle pour tout l'Europe. L'exploration du Nouveau-Monde était un but prestigieux et profitable pour tous les pays Européens. En suivant du nord aus sud, la côte de l'est de l'Amérique du Nord, on trouve les colonies de la Nouvelle-France, la Nouvelle-Hollande, la Nouvelle-Angleterre et la Nouvelle-Espagne. Jacques Cartier fit le premier de ses trois voyages en Nouvelle-France en 1534. Les Jésuites, Samuel de Champlain et les missionaires le suivirent en 1608. Les plans pour le développement du Québec n'atteignirent pas les objectifs de la Compagnie de la Nouvelle-France qui plus tard devint la Compagnie des Habitants. Samuel de Champlain fit plus de vingt voyages en France afin d'encourager l'immigration en Nouvelle-France. En 1617 Champlain amena en Nouvelle-France le premier immigrant authentique, Louis Hébert, un pharmacien parisien et sa famille.

En 1643, cent neuf ans après le premier débarquement de Cartier, environ trois cents personnes vivaient au Québec et vingt ans plus tard la population atteignit cinq cents personnes. La France accorda finalement des primes de terre à deux mille immigrants pendant la décennie suivante. En Nouvelle-France, on encourageait les jeunes à se marier dès l'âge de dix-huit ans. Le commerce des fourrures se développa et attira des colons de la France, tant nobles que roturiers. Quinze mille explorateurs partirent de Montréal à la fin des XVIIe et XVIIe siècles.

La recherche d'un passage au nord-ouest continua, l'immigration de la France vers la Nouvelle-France au Québec, persista jusqu'à ce que le Québec soit conquis en 1759. En 1675, il y avait sept mille Français au Québec. Dans la même année, la présence acadienne-française en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard augmenta à cinq cents personnes. Par le traité d'Utrecht, la France céda l'Acadie à la Grande-Bretagne en 1713. En 1755, dix mille Acadiens français refusèrent de prêter serment d'allégeance à l'Angleterre et par conséquent furent déportés. Ils se réfugièrent en Louisiane. Dans l'intervalle, la race française propéra au Québec et fonda le Bas-Canada.

Parmi les colons d'Amérique du Nord du nom Leduc, l'on trouve Jean Leduc qui arriva au Québec de Normandie en 1891, Jean-Baptiste Leduc qui arriva au Québec de Gascogne en 1736, Jean Leduc qui arriva au Québec d'Ile-de-France en 1717, et D. Leduc qui s'établit en Nouvelle-Orléans en 1822.
Plusieurs membres de cette famille renommée étaient importants dans les domaines sociaux, culturels, religieux et politiques, tant en France qu'en Nouvelle-France, comme Claude Leduc, avocat, Montréal, Canada et Albert Leduc éducateur, Vincennes Indiana.

Les plus anciennes armoiries retrouvées au nom de famille Leduc étaient composées ainsi qu'il suit:
Un fond bleu avec trois étoiles d'argent.
Le cimier de la famille Leduc était constitué ainsi qu'il suit: un griffon noir.


retour

Web-Lucie
Web-Lucie